La place du scénario: l’avis de Abdel-Raouf Dafri

sprite_player_embed
Clique ici pour l’interview accordée à Allociné

Le scénariste de Mesrine (J.F. Richet) et du Prophète (J.J. Audiard), Abdel-Raouf Dafri, livre son avis sur l’état de la scénarisation en France. Visiblement énervé face à l’état des choses, l’auteur tire à boulets rouges sur une large part de l’audiovisuel français.

Le point de vue mérite d’être entendu, à une heure où la qualité des programmes que l’on nous sert à la louche est à se tirer une balle entre les dents. Naturellement, brûler sa télévision après l’avoir imbibée de mauvaise vodka est une option envisageable. Pour entretenir le feu, n’oubliez pas d’y jeter les restes pitoyables de votre sapin de Noël desséché, il vous remerciera de cette digne fin. Une belle-mère de passage fera d’ailleurs tout aussi bien l’affaire si vous n’avez pas de conifère sous la main.

Certes, l’entretien tourne parfois au règlement de comptes ou à la pub pour Canal+. Cependant, en ce qui me concerne, je note surtout un propos essentiel, en terme d’écriture : au delà de la réalisation, l’important est d’avoir quelque chose à raconter, mais aussi de savoir et d’oser le raconter en osant sortir des sentiers battus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s