Chronique : « Melana Chasmata »

Le nouvel album de Triptykon

Après un premier album remarqué en 2011, Eparistera Daimones, considéré par beaucoup comme la représentation parfaite de ce qu’est le métal moderne, et un EP (Shatter), Tryptikon revient avec un Melana Chasmata tout aussi obscur et prenant !


Sombre et envoutante plongée dans les ténèbres

Melana_ChasmataTrois longues années, c’est ce qu’il aura fallu à Tom Gabriel Warrior et à sa bande pour enfanter de ce nouvel opus. Après la claque du précédent, c’est peu de dire que j’attendais celui-ci avec impatience ! Le fondateur des regrettés Hellhammer et Celtic Frost a pris son temps pour façonner ce nouvel hymne à la noirceur de l’âme humaine. Yeap, rien que ça ! Alors oui, évidemment, la filiation avec les groupes précédents de Warrior sautera aux yeux, pourtant à aucun moment on n’a la sensation d’une redite. Loin de là, bien au contraire…

Il n’y a rien à jeter dans cet album, tout est excellent du début à la fin, même s’il dure un peu plus d’une heure. Ils sont pourtant nombreux les groupes à s’être brisés les dents sur une telle durée… Naviguant entre black et doom, Triptykon confirme ici que son dark ambiant est unique en son genre. Pour ne pas dire indépassable.

Chaque morceau fait mouche, peu importe le tempo adopté, allant du très posé (Aurorae) à l’effréné (Tree of Suffocating Souls). Les musiciens tissent des ambiances obscures, pesantes à souhait. L’atmosphère générale marque durablement l’esprit, l’absorbe tout entier : d’une piste à l’autre, on navigue sans cesse entre mélancolie, fureur, rejet lucide du monde, tristesse et colère froide. C’est hypnotisé par ces sonorités saturées à nulle autre pareille que j’ai écouté et réécouté le cd, ivre de contempler l’abîme vertigineux dépeint par Triptykon.

Se plonger dans Melana Chasmata c’est ressentir l’effet de faire la planche à la surface d’un océan agité par une nuit de pleine lune ; s’enfoncer lentement dans les eaux noires, apaisé et les yeux grand ouverts pendant que l’on glisse doucement dans les ténèbres, pendant que la lumière décroit pour se réduire à un pâle souvenir. Et lorsque la musique cesse, le silence qui s’ensuit laisse l’atroce sentiment d’être remonté trop vite, alors que l’on s’était enfoncé loin, très loin, au fond d’abysses inexplorées jusque-là.

Top 3 personnel des morceaux

Aurorae, Black Snow & In the Sleep of Death


logo-triptykonLe livret et l’artwork en bref

L’un des plaisirs de tenir le skeud entre les mains, c’est que le chanteur détaille dans le livret le contexte dans lequel les paroles et la musique ont été écrits. Le sens des morceaux s’éclaire alors d’un jour nouveau, qui va bien au-delà de la musique elle-même… Chaque composition est un tout, qu’on peut chercher à appréhender dans sa globalité au lieu de se contenter d’une simple écoute. Franchement, ça vaut le coup de se pencher dessus ! Melana Chasmata n’est pas qu’un album de métal, c’est de l’art. Honnêtement.

Enfin, si on prend le temps de lire les interviews et de considérer les crédits, on constate que, désormais, Triptykon ne se résume plus à l’émanation d’un seul homme, mais est bel et bien devenu à un groupe à part entière. Les musiciens V. Santura, Norman Lonhard & Vanja Slajh font désormais partie prenante du processus de création, ce qui n’est pas sans influence sur le son général.

Comme ce fut le cas pour le premier album, le groupe a profité d’une collaboration avec le mythique H.R. Giger. La couverture et le livret tirés de ses œuvres, respectivement Mordor VII et des détails de Landschaft XVI expriment à merveille l’atmosphère de l’album, pleine de détails et d’évocations qui ne laissent pas indifférent.

H.R. Giger est malheureusement décédé le 12 mai de cette année.


Tom G. Warrior s’exprime à propos de « Melana Chasmata »


Caractéristiques de l’album

Durée de l’album, 67:25 min ! Sortie le 15 avril 2014.
Tracklist :

1. Tree Of Suffocating Souls
2. Boleskine House
3. Altar Of Deceit
4. Breathing
5. Aurorae
6. Demon Pact
7. In The Sleep Of Death
8. Black Snow
9. Waiting

Site officiel du groupe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s