Insuffler du hasard dans l’écriture : 3 outils

Comment faire pour surmonter l’angoisse de la page blanche?

Sujet sensible pour tous les auteurs et scénaristes, le writer’s block est le genre de problème qui vous tombe dessus sans crier gare et sape la créativité. Rester face à sa feuille ou à son écran, les mots incapables de venir, les phrases taries, voilà bien quelque chose d’insupportable alors qu’on se sait capable de relever le défi.

Booster sa créativité

Pour s’en prémunir, chacun développe ses propres solutions, qu’elles soient d’ordre rituel, psychologique ou technique. Balzac écrivait dans sa baignoire, Proust dans un cabinet aux murs tapissés de liège pour insonoriser l’endroit… La littérature regorge d’anecdotes de ce type. L’essentiel demeure pourtant assez simple: maintenir la créativité à flots.

Si le grand œuvre du moment se dérobe, qu’il est impossible de le rédiger, alors il peut être intéressant de se lancer dans des exercices d’écriture courts. Pour relancer la machine. Ceux-ci permettent de faire autre chose, de se vider la tête tout en restant dans une démarche créatrice. Il s’agit de retrouver la sensation de jouer avec les mots sans se mettre la pression. En bref, de s’accorder une récréation.

Exercices d’écriture

Or, quoi de mieux pour jouer avec les mots que d’insuffler du hasard dans l’écriture? Personnellement j’adore cette démarche narrative. Jouer le comportement des personnages à pile-ou-face ou décider du dénouement d’une scène en le tirant aux dés abolit les limites, propulse le récit dans des directions où on ne l’attendrait pas, même en tant que créateur. On se surprend soi-même, et cette confiance retrouvée dynamite le writer’s block. On n’est pas loin du roman « L’homme dé » de Luke Rinehart par certains côtés.

Comment s’y prendre? Pour insuffler du hasard dans la créativité, il existe quelques outils simples, pratiques et efficaces, dont tout auteur peut faire bon usage. J’en utilise trois à ce jour, et je gage qu’à l’usage ils ne manqueront pas de vous plaire.


Solutions au writer’s block

Découvrez ci-dessous quelques outils jouant sur le hasard dont je me sers pour passer outre le syndrome de la page blanche. Tous sont gratuits et libres d’accès.

ecrivain-clavierAmorce d’histoire

Story Starters est un générateur aléatoire de débuts d’histoires, développé par l’auteur Joel Heffner. Uniquement disponible en anglais, il nécessite une petite traduction, mais s’avère une source inépuisable de pitchs thématiques pour se lancer des défis d’écriture.

En jouant sur les combinaisons sémantiques possibles, Story Starters peut créer plus de 270 milliards de débuts d’histoire. Vous ne pourrez pas dire ne pas avoir le choix. Il suffit alors ensuite de rédiger la suite à sa guise!

Par exemple :

The timid accountant finished the audit in the store when it snowed to confuse the investigator.

Soit :

Le consultant timide a achevé son audit dans le magasin pendant qu’il neigeait afin de rendre l’enquêteur confus.

Est-ce que ça ne sent pas le polar hivernal ?

Images aléatoires

games-of-throne-ironQuoi de mieux pour se mettre en jambes que de raconter ce qu’on a sous les yeux? Personnellement, en cas de blocage au moment d’écrire, j’apprécie de sortir et de me promener dans la rue pour capturer des instants de vie. Zola, quand tu nous tiens ! Mais, parfois, tout est si évanescent qu’une photo aurait été bienvenue… Or ce n’est pas ce qui manque sur internet !

PhotoNet propose justement un générateur d’images aléatoire, qui pioche au hasard parmi l’ensemble des photos du site. Le jeu est alors simplement de décrire ce qui se trouve sur la photo. Puisque l’image est imposée et n’est pas mentale, vous êtes obligé, en tant qu’auteur, de vous l’approprier pour que, ensuite, le lecteur puisse à son tour la visualiser à partir de votre seule description. Ce n’est pas toujours facile, néanmoins c’est un excellent exercice d’écriture, recommandé par Chuck Wendig.

D’autres sites existent qui fonctionnent sur un principe identique. Libre à vous donc de trouver celui qui vous convient le mieux. Enfin, si vous pouvez pratiquer l’art de la description à partir d’une photo, vous pouvez le décliner à partir d’autres supports où le réel a été figé.

Application Fusion

Fusion-application2Pour terminer, si vous êtes possesseur d’un smartphone, vous pouvez installer Fusion, une application gratuite disponible sur Android et Iphone. Elle a été développée par Ockam, connu pour sa chaîne Youtube Ockam Razor.

Fusion permet de générer aléatoirement des combinaisons de deux mots, avec une contrainte de médium narratif. Le système est bien fait, d’une simplicité enfantine et produit des résultats souvent amusants.

Pour nourrir sa créativité, c’est parfait. Je m’en sers principalement pour des textes courts, à rédiger en une heure, mais, bien sûr, ce n’est qu’un outil: à vous de voir comment celui-ci peut vous servir le mieux.


À eux trois, ces outils de créativité jouant sur le hasard permettent aisément de passer outre l’angoisse de la page blanche. J’espère que ces suggestions vous ont été utiles et ne manqueront pas de doper votre imagination.

À vos claviers camarades !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s